Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Roch WAMYTAN
  • Homme politique, membre de l'Union Calédonienne et du FLNKS, Signataire de l'accord de Nouméa en 1998, Président du groupe UC-FLNKS et Nationalistes au Congrès de la Nouvelle-Calédonie
  • Homme politique, membre de l'Union Calédonienne et du FLNKS, Signataire de l'accord de Nouméa en 1998, Président du groupe UC-FLNKS et Nationalistes au Congrès de la Nouvelle-Calédonie

Vidéos

Citoyenneté calédonienne socle du destin commun
Présentation d'une loi de pays proposant le drapeau du FLNKS comme drapeau du Pays                   
   
Bilan des déplacements dans la région du président du Congrès (coopération interparlementaire)         
       

Archives

10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 23:36

Retranscription "mot à mot"

RNC Vendredi 10 août 2012

Journaliste : Dans le cadre du transfert de compétence du droit civil à la Nouvelle-Calédonie, prévu l'année prochaine ou en 2014, le Congrès de la Nouvelle-Calédonie avait sollicité, au mois de mars dernier, une spécialiste de ces questions, Anne-Marie Frison-Roche, professeur à Sciences Po Paris. Elle a rendu son rapport, hier, au président du Congrès, rendu ses conclusions et des pistes de réflexion et de conseils pour les élus.

Journaliste : Et dans le rapport qu'elle a réalisé pour le compte du Congrès de Nouvelle-Calédonie, Anne-Marie Frison-Roche essaye de montrer que le transfert du droit civil, décidé par l'Accord de Nouméa, n'est pas lié à l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie :

Anne-Marie Frison-Roche : Le transfert du droit civil est un exercice d'autonomie normatif, mais n'est pas un exercice de souveraineté. Pourtant, comme il s'agit de faire des choix de société, ce sera un exercice de choix politiques.

Journaliste : Un exercice, mais aussi une véritable opportunité historique, soulignera cette professeure de droit à Sciences politiques. En tout cas, sa présentation a été très appréciée par le président du Congrès, Rock Wamytan :

Rock Wamytan : La présentation, pour ma part, a été vraiment très pertinente, elle a vraiment posé un cadre, puisqu'elle nous a présenté une méthodologie de travail avant que le transfert ne soit effectif.

Journaliste : Rock Wamytan qui a particulièrement salué le volet qui traite de l'adaptation de ce code aux réalités du pays :

Rock Wamytan : Un point qui est important, qu'elle a d'ailleurs développé avec des arguments juridiques à l'appui, c'est la question de l'adaptation du droit civil aux spécificités culturelles des populations de la Nouvelle-Calédonie et notamment de la population kanake.

Journaliste : Ce travail permettra aux élus politiques de bien comprendre quelle démarche il faudrait suivre pour aller vers des orientations qui tiennent compte des spécificités des différentes communautés existantes.

Partager cet article
Repost0

commentaires