Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Roch WAMYTAN
  • Homme politique, membre de l'Union Calédonienne et du FLNKS, Signataire de l'accord de Nouméa en 1998, Président du groupe UC-FLNKS et Nationalistes au Congrès de la Nouvelle-Calédonie
  • Homme politique, membre de l'Union Calédonienne et du FLNKS, Signataire de l'accord de Nouméa en 1998, Président du groupe UC-FLNKS et Nationalistes au Congrès de la Nouvelle-Calédonie

Vidéos

Citoyenneté calédonienne socle du destin commun
Présentation d'une loi de pays proposant le drapeau du FLNKS comme drapeau du Pays                   
   
Bilan des déplacements dans la région du président du Congrès (coopération interparlementaire)         
       

Archives

7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 02:29

6720, c'est le nombre de personnes qui ne devraient pas figurer sur les listes électorales spéciales. Roch Wamytan, de retour de sa visite à l'ONU, la semaine dernière, et puis avant sa visite à l'hôtel Matignon, la semaine prochaine, le président du Congrès s'appuye sur le travail de la commission des listes du FLNKS et du Parti travailliste. 
Pour rappel, ce ne sont pas des Calédoniens. Les critères sont basés sur des personnes qui sont nées hors du territoire, et après octobre 1980. Nous avons fait la comparaison des deux listes. C'est-à-dire, si ces personnes sont sur la liste spéciale de 2013, automatiquement, ils doivent figurer sur la liste générale de 1998. Or, cet ensemble de personnes, 6720, sont sur la liste spéciale, mais ne figurent pas sur la liste générale de 1998, en l'occurrence, ce sont des gens qui sont arrivés après 98 et n'ont pas le droit de vote.
Et si elles étaient présentes sans être inscrites sur la liste générale de 1998, nous nous baserons sur l'arrêt de la cour de cassation.


Partager cet article
Repost0

commentaires