Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Roch WAMYTAN
  • Homme politique, membre de l'Union Calédonienne et du FLNKS, Signataire de l'accord de Nouméa en 1998, Président du groupe UC-FLNKS et Nationalistes au Congrès de la Nouvelle-Calédonie
  • Homme politique, membre de l'Union Calédonienne et du FLNKS, Signataire de l'accord de Nouméa en 1998, Président du groupe UC-FLNKS et Nationalistes au Congrès de la Nouvelle-Calédonie

Vidéos

Citoyenneté calédonienne socle du destin commun
Présentation d'une loi de pays proposant le drapeau du FLNKS comme drapeau du Pays                   
   
Bilan des déplacements dans la région du président du Congrès (coopération interparlementaire)         
       

Archives

24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 18:24

telechargement.jpg

Bonjour à tous et merci d’avoir répondu à mon invitation pour cette conférence de presse. J’ai souhaité donné ces informations en tant que président du congrès mais aussi en tant que signataire FLNKS de l’accord de Nouméa après les diverses manifestations et évènements de ces dernières semaines. Je veux parler des colloques et tables rondes à Paris (MNC, Musée du quai Branly, Sénat), de la réunion du CDS et du comité technique, de la réunion de la 4ième commission de l’ONU à New York, de l’inauguration de l’exposition des arts kanak (l’art est une parole) et des différentes rencontres dans les ministères parisiens.

 

Ces évènements importants se sont passés à Paris et je comprends qu’une partie de l’opinion publique calédonienne se soit émue du cout important pour les finances du pays du déplacement des délégations politiques et coutumières. Surtout en ce moment où la vie et les inégalités constituent une préoccupation majeure en NC. On ne peut que le regretter car depuis longtemps nous avons proposé au gouvernement français d’organiser les réunions du comité des signataires à Nouméa, cela se justifie amplement car c’est bien à Nouméa et non à Paris que l’accord a été signé. Nous avons aussi attiré l’attention du gouvernement sur le chevauchement des réunions à Paris et l’ONU dans la même semaine. Or nous n’avons pas été entendus par le gouvernement central. On est invités à ces manifestations mais ce sont nos institutions qui en assurent le financement. D’où le cout important utilisé par certains partis politiques comme fonds de commerce à l’aube de la campagne électorale pour les provinciales du 04 mai 2014.

 

Nous avons parfois l’impression d’être « convoqués » à Paris à notre charge exclusive, afin de recevoir des leçons de gouvernance au cours desquelles, il nous est donnée la direction à suivre pour assurer la paix. C’est bien ce sentiment qui nous reste après avoir entendu tout au long de notre séjour quelle est la meilleure solution pour la Nouvelle Calédonie : une solution consensuelle dans la France comme seule porte de salut dans un monde en pleine ébullition. Chacun y est allé de son couplet, à commencer par les principaux acteurs des accords de Matignon dont Michel ROCARD. Il est évident qu’en ce qui concerne le FLNKS c’est le principe de réalité géographique qui prime la NC, n’en déplaise à certains est située à 18.000KM de la France, elle n’est pas située en Europe mais en Océanie. Et son avenir ne peut se concevoir que dans cet ensemble mélanésien et océanien qui se construit peu à peu car c’est bien dans notre région Asie Pacifique que se situe désormais le centre de la croissance mondiale comme le rappelle souvent le président OBAMA. Affirmer sans cesse que notre avenir est dans l’Europe c’est faire preuve d’un anachronisme entêté avec un relent évident de néocolonialisme.

 

Ce message j’ai eu l’occasion de le passer au cours de mon séjour parisien et new-yorkais. C’est à nous citoyens de Nouvelle-Calédonie de prendre notre destin en main, accompagné par la France mais non dicté par les seules intérêts de notre puissance administrant.

On vous donnera un bref résumé de mes rencontres à l’ONU et à Paris tout à l’heure, mais je vais rapidement balayer les points qui me semblent importants.

Partager cet article
Repost0

commentaires