Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • Roch WAMYTAN
  • Homme politique, membre de l'Union Calédonienne et du FLNKS, Signataire de l'accord de Nouméa en 1998, Président du groupe UC-FLNKS et Nationalistes au Congrès de la Nouvelle-Calédonie
  • Homme politique, membre de l'Union Calédonienne et du FLNKS, Signataire de l'accord de Nouméa en 1998, Président du groupe UC-FLNKS et Nationalistes au Congrès de la Nouvelle-Calédonie

Vidéos

Citoyenneté calédonienne socle du destin commun
Présentation d'une loi de pays proposant le drapeau du FLNKS comme drapeau du Pays                   
   
Bilan des déplacements dans la région du président du Congrès (coopération interparlementaire)         
       

Archives

6 mai 2015 3 06 /05 /mai /2015 17:07
Communiqué : commémoration 4 et 5 mai

En ces dates de commémoration du 4 et du 5 mai, le Groupe UC-FLNKS et Nationalistes tient à saluer les familles de nos morts et rappelle que leur sacrifice l’a été dans le cadre d’une lutte contre la colonisation et pour l’indépendance de notre pays. Or, la mère des batailles dans le processus de décolonisation en cours est bien le corps électoral.
A cette occasion, le Groupe UC-FLNKS et Nationalistes souhaite interpeller l’Etat et ses représentants quant aux dates qui seront prochainement fixées pour l’éventuel Comité des signataires extraordinaire appelé à débattre de cette thématique du corps électoral.
En effet, force est de constater que l’Etat n’a pas toujours été attentif au calendrier international dans le choix des dates des Comité des signataires puisqu’il est arrivé à plusieurs reprises que ces derniers se produisent en même temps que des sessions et réunions du Comité de décolonisation et de la Quatrième commission des Nations Unies.
Nous aimerions ainsi attirer l’attention sur le fait que le séminaire régional du Comité de décolonisation des Nations Unies doit se tenir du 19 au 21 mai. Nous sollicitons donc l’Etat et ses représentants afin qu’ils prennent les mesures nécessaires pour qu’il n’y ait pas de chevauchement d’agendas avec l’éventuel Comité des signataires extraordinaire. En effet, nous souhaitons rappeler les dispositions de l’Accord de Nouméa précisant que « le chemin de l’émancipation sera porté à la connaissance de l’ONU ». De plus, la suite des comités de pilotage sur l’avenir institutionnel doit se tenir entre le 25 et le 29 mai.
De ce fait, il conviendrait de prévoir un éventuel Comité des signataires extraordinaire de préférence début juin, afin de permettre à chacun de travailler dans des conditions propices à la bonne marche du processus de décolonisation.

Pour le Groupe UC-FLNKS et Nationalistes,

Roch WAMYTAN

Partager cet article
Repost0

commentaires